DOMAINE D’ESTOURNEL

Notre dernière halte : St Christoly – Médoc, vous vous souvenez ?

Aujourd’hui, nous reprenons la route.
Nous sommes en « plein » médoc. Des vignes à perte de vue….. Quand tout à coup, en pleine nature, des rosiers.
Curieux !!!! Un rosier est planté devant chaque rangée de pieds de vigne.
Un accord parfait entre le vert de la vigne et le rouge des rosiers.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour le plaisir de l’œil !!!!

Face à ces vignes, une architecture originale se dresse devant nous. Splendide !!!!
Un arrêt s’impose !!!

On se croit transporté dans un tout autre pays, Non, non, nous sommes toujours en France, dans le médoc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 Nous sommes devant le Cos d’Estournel. Grandiose !!!!!

Le domaine fut fondé par Louis-Gaspard d’Estournel (1762-1853), qui hérita de vignes près du village de Cos
en 1811.
Le succès fulgurant dû à la qualité du vin, lui permet des exportations lointaines, notamment aux Indes,
lui attirant le surnom de Maharadjah.

 En 1830, pour célébrer cela, il surmonte ses chais de pagodes chinoises qui seront dès lors l’image
exotique de Cos.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il fait venir de Zanzibar une porte du XVIIe siècle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Louis-Gaspard d’Estournel doit en 1852, sous le poids de dettes, vendre le domaine qui passera de mains
en mains au cours du XIXe siècle, n’empêchant pas le classement en deuxième grand cru et
meilleur Saint-Estèphe) en 1855.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 En 1917, le domaine est racheté par Fernand Ginestet qui durant tout le XXe siècle avec ses petits-fils
Prats, fera perdurer le prestige de Cos.

Aujourd’hui Cos appartient à Michel Reybier (depuis 2000).

Il est dirigé par Aymeric de Gironde.
En 2006, une restauration des bâtiments a permis aux pagodes de retrouver leur aspect original.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Maharadjah de Saint Estèphe.

Malheureusement, je n’ai pu avoir accès au domaine. Toutes les photos ont été prises du portail.

40flecD

Cos en gascon signifie colline de cailloux. Cos d’Estournel est donc placé sur un amoncellement de
graves mêlées d’argiles calvaires.
Cet excédent de graves, spécifique de Cos, oblige donc la vigne à plonger plus profondément ses
racines pour puise ses besoins dans le sol. Faire souffrir la vigne donne de grands vins et Cos y arrive très bien. L’encépagement est de 60% cabernet-sauvignon, 40% merlot, quelques pourcents de cabernet-franc.

Les vignes étendues sur une trentaine de parcelles et d’une moyenne d’âge de 35 ans, sont plantées en
forte densité à 9000 pieds/ha.
Seuls les plants de plus de vingt ans seront utilisés pour le premier vin.

Source : Wikipédia.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre voyage se termine ici. J’espère que vous avez eu plaisir à faire cette escapade.

A bientôt pour d’autres découvertes.

 


PETIT HARRY |
Famille Ribert |
La boutique de Lili |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les habits de Sophie
| Le monde d'Alban
| valentine dans son foyer