FAREMOUTIERS

2
0
532

Profitant des journées du Patrimoine, cette année, je suis allée
à la découverte de Faremoutiers, son abbaye et son église.

Faremoutiers, se situe en Seine et Marne, non loin de Coulommiers.

20210918_153614  TER

L’abbaye, vue du parc.
Cette abbaye contrairement à celle de Jouarre, ne se visite pas.

20210918_153306  TER

20210918_153405  TER

20210918_153840 TER

L’abbaye de Faremoutiers a été fondée au VIIe siècle par Fare, sa première abbesse consacrée à Dieu dans son enfance
par le moine évangélisateur irlandais saint Colomban.

Fare était la fille d’Agnéric, membre de la haute-aristocratie.
Après s’être opposé farouchement à la vocation de sa fille,
il lui offre les terres du lieu-dit Eboriacum.

Elle y fonde le monastère de Fare, monasterium Farae qui a donné le nom au village de Faremoutiers.

20210918_153900  TER

20210918_154145  TER

20210918_153915  TER

Les frères de sainte Fare sont passés à la postérité :
Cagnoald devint évêque de Laon (Aisne)
et saint Faron, évêque de Meaux (Seine et Marne).

20210918_153945  TER

Vers 1140, le monastère est détruit par un incendie mais la mobilisation des moniales et
du roi de France Louis VII permet la reconstruction du monastère en 1145.

Lors de la guerre de Cent Ans, vers 1445, l’abbaye est ruinée.
Le rétablissement de la vie monastique et la reconstruction
ne s’achèvent qu’à la fin du XVe siècle.

20210918_154247  TER

20210918_154051 TER

La période révolutionnaire sera désastreuse pour l’abbaye.
Les quarante-trois religieuses de l’époque sont dispersées fin 1792.
L’abbaye est démantelée et ses pierres vendues.
Seules subsistent les ruines de l’église abbatiale du XVIIIe siècle
et la crypte mérovingienne.

De nos jours, l’abbaye a la vocation particulière d’accueillir des religieuses
âgées ou fragiles de toutes congrégations contemplatives.

Cette diversité fait de Faremoutiers un lieu unique de communion et de fraternité.

20210918_155629~2   TER

20210918_155247 TER

L’église Saint Sulpice, vue du monastère.

20210918_155432 TER

20210918_155303 TER

Une première chapelle Saint Sulpice existe en 660 à l’emplacement de l’église paroissiale.
Anciennement connue sous le vocable de Sainte-Fare.

20210918_160622  TER

20210918_161536  TER

20210918_161430  TER

La date précise d’édification est inconnue.
Le plan au sol de l’église est vraisemblablement conçu aux XIIe et XIIIe siècles.
Reconstruction dues aux dommages de la guerre de Cent Ans entre en 1538 et 1546,
seuls les hauts murs du chœur, de la croisée du transept, du bas-côté nord et
du vaisseau central subsistaient.

20210918_160905  TER

20210918_160951  TER

20210918_161100  TER

20210918_161222  TER

20210918_161231  TER

20210918_160814  TER
Cette porte donne accès à l’intérieur de l’abbaye.

20210918_160747  TER

20210918_160754 TER

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par carlanucchia
Charger d'autres écrits dans Escapades dans l' Hexagone

2 Commentaires

  1. rougepolar

    28 septembre, 2021 à 7:42

    Vous donnez envie de découvrir ce joli coin
    Merci pour ce partage

    Dernière publication sur Rougepolar : Le syndrome Calimero

  2. carlanucchia

    28 septembre, 2021 à 8:58

    Merci pour votre visite. Je passe l été en Seine et Marne. Une région très agréable, le patrimoine y est important.
    En cliquant sur Seine et Marne, vous pourrez découvrir cette région.
    Je vais aller faire « un tour  » chez vous. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’ORANGER DU MEXIQUE

    La nature est belle, il faut prendre son temps, s’arrêter un instant, …