COULOMMIERS

0
0
1,837

J’ai profité d’un après-midi d’été où la chaleur était supportable
pour aller flâner dans cette ville et y découvrir, au fil de mes pas,
son patrimoine.

20220912_154214  TER
L’HÔTEL DE VILLE

L’Hôtel de Ville, reflétant l’âge d’or de la ville, est le symbole de la politique menée au XIXe siècle par les patrons des sociétés meulières.

Il a été érigé à l’emplacement de l’ancienne auberge Le Grand Dauphin Couronné, transformée en mairie en 1762,
sous l’égide de Simon Gueuvin, maire de la ville et ancien meulier.

20220912_154330(1)   TER

Au milieu du XIXe, Simon Roussel, maire de La Ferté Sous Jouarre, commanda la construction de l’Hôtel de ville actuel,
symbole d’une politique édilitaire ambitieuse. En 1880, pour la construction du nouvel édifice, un concours est lancé.
C’est le projet de Paul Heneux, architecte de la mairie des Lilas qui fut retenu.

Il s’entoura des meilleurs artistes de l’époque, tels que Glaize, Bouché ou Meslé dont les toiles sont toujours
visibles dans les salon de l’Hôtel de Ville.

20220912_153958  TER
A l’intérieur, se trouve un vitrail d’Auguste Tiercelin
représentant le blason de la ville, réalisé au XIXe siècle.

 20220912_154025  TER  1

 BEAUREPAIRE

20220912_153625  BIS
LE THÉÂTRE

Le théâtre est construit entre 1903 et 1905 à l’emplacement de l’ancienne tannerie Clavé-Bertrand.

Le théâtre porte la date « MCMIV » 1904 en numération romaine.

Le théâtre municipal a une architecture de style art nouveau,
il est d’ailleurs l’un des rares monuments de ce style au cœur de la Brie.
Il reprend l’agencement  des théâtres à l’italienne.

20220912_170223  BIS

20220912_153654  BIS

20220912_153321  BIS

20220912_153358   BIS

Ce théâtre, dont le plan est rectangulaire a une architecture simple et aérée.
Le théâtre est constitué de différents espaces répartis sur trois niveaux
dont des loges, une salle de spectacle de 750 places, un vestibule et un foyer.

20220912_154550  BIS

20220912_154513  BIS

La salle de théâtre est restaurée en 2007.

Plusieurs personnalités du spectacle ont joué dans ce théatre :
Les Frères Jacques, Juliette Gréco ou Michel Galabru.
Louis de Funès y fit ses débuts en 1926 en tant qu’amateur
lors du cinquantenaire du collège dans lequel il était pensionnaire à Coulommiers.

Depuis 2013 des concerts de musique de chambre donnés par des artistes
à la renommée internationale ont lieu dans ce théâtre.

20220912_170249   BIS

20220912_161938  TER 3

MAISON DU MARQUIS DE VARENNES

Le marquis de Varennes et son fils furent tous deux maires de Coulommiers.
Le premier de 1808 à 1815, et le second de 1830 à 1832.

Il étudie à Paris au lycée Henri-IV et au lycée Charlemagne.
Il devient attaché au cabinet du secrétaire de la Maison du roi, le vicomte de Senonnes.

20220912_161926  TER 1

Élève de Dominique Vivant Denon, dont il reste l’ami,
il expose au Salon de 1834 à 1857.
Une rue de Coulommiers, où il est inhumé, porte son nom.

20220912_161926  TER 10

20220912_163841  BIS

SQUARE HENRI BOUVENOT

Autrefois se tenait en ces lieux une partie du prieuré Sainte Foy,
fondé en 1080 par les premiers comtes de Champagne.
Fils de l’abbaye Sainte Foy de Conques, le prieuré reçut les reliques de la sainte le 4 mai 1523.

Les derniers vestiges de cet édifice religieux démantelé à la Révolution Française
disparurent en 1863, lors de la construction du Palais de Justice.

20220912_163856  BIS
Ce square rend hommage au gendarme Bouvenot, décédé accidentellement
en 1938 lors d’une course poursuite digne des plus grands moments
des « Brigades du Tigre » contre des voleurs de grand chemin.

20220912_164026  BIS
L’ancienne Prison

Elle se situe à l’arrière du square Bouvenot.

Elle fut construite à partir de 1851, sur les plans de l’architecte Ernest Mangeon.
Elle a été construite sur le site de l’ancien prieuré Sainte-Foy.

Sa structure s’inspire des prisons de Meaux et de Fontainebleau.
La prison s’établit sur cinq niveaux, comptant trente-trois cellules individuelles,
dont trois cachots de punition.

Utilisée comme lieu d’internement des Résistants par l’occupant durant
la Seconde Guerre Mondiale, elle servit ensuite de maison d’arrêt jusqu’en 1958,
puis de maison de correction jusqu’en 1969.

Désaffectés, les bâtiments furent ensuite utilisés pour le tournage de plusieurs films
et téléfilms, avant que le ministère de la Justice ne décide de la vente de l’ensemble en 1978.

La ville fit valoir son droit de préemption et acquit l’ancienne prison.
Située au cœur de la ville,elle est depuis peu aménagée en bibliothèque municipale.

a-bientotpour la suite…..

  • 20230616_164710.jpg   TER

    HOULGATE

    Située en Normandie, entre Cabourg  et Villers-sur-Mer, HOULGATE est une station balnéaire…
  • 20230614_172010.jpg  TER

    EGLISE NOTRE DAME à DIVES-SUR-MER

    Cette église recèle des éléments de type roman du XIe siècle, puis du gothique flamboyant …
  • 20230614_171344.jpg   TER

    L’EGLISE NOTRE-DAME DE DIVES

    L’église Notre-Dame est un édifice catholique qui se dresse sur le territoire de la …
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par carlanucchia
  • 20230616_164710.jpg   TER

    HOULGATE

    Située en Normandie, entre Cabourg  et Villers-sur-Mer, HOULGATE est une station balnéaire…
  • 20230614_172010.jpg  TER

    EGLISE NOTRE DAME à DIVES-SUR-MER

    Cette église recèle des éléments de type roman du XIe siècle, puis du gothique flamboyant …
  • 20230614_171344.jpg   TER

    L’EGLISE NOTRE-DAME DE DIVES

    L’église Notre-Dame est un édifice catholique qui se dresse sur le territoire de la …
Charger d'autres écrits dans Escapades dans l' Hexagone

Laisser un commentaire

Consulter aussi

POUR BIEN COMMENCER LA SEMAINE

                   Noé veille à l’embarquement de tous les animaux à bord de son arc…